Kenya


photographe aérien

Une des belles photos de ma carrière à mon humble avis. Cette photo est extraordinaire pas seulement au fait de la lumière et des ombres extraordinaires mais surtout de savoir que ce troupeau de centaines d’éléphants se sont mis à courir tout d’un coup, poussé par la soif. Ces éléphants ont pu sentir un restant d’eau dans le lac asséché d’Amboseli tout près de la frontière de la Tanzanie et immédiatement ce fut la course contre la montre question de survie naturelle.

photographe aérien

Magnifique village Masai à la tombée du jour. On peut remarquer le bétail qui entre par la seule porte à chaque fin de journée pour se protéger des lions et des hiennes. Tout le petit village est entouré d’une ceinture de broussaille épineuse protégeant ainsi les hommes et les bêtes. Cette photo a été réalisée avec mon boitier Canon 1 DS Mark 2 avec lentille 24 mm F 2.8.

photographe aérien

Ces deux hommes nous saluent au passage à basse altitude. Cette image nous montre à quel point les travaux d’irrigation sont importants pour la culture au Kenya pays de sécheresse intense. Le peuple, très amical, nous envoie sans cesse des messages de bienvenue vers le ciel.  Cette image a été possible grâce à ma lentille Canon 300 mm F 2.8.

photographe aérien

Troupeau de Zèbres au-dessus du parc national  Tsavo Est. Magnifique lumière du soleil couchant nous donne des ombres fantastiques. Ces animaux farouches ne se laissent pas approchés facilement ce qui a rendu la prise photo un tantinet difficile.

photographe aérien

Élégantes girafes dans la toundra de la vallée de Kédong tout près de Shampole. Ces animaux sont tellement calmes qu’il a été possible de prendre au moins une centaine de clichés. Encore une fois la prise des images au lever du jour a été un gage de réussite ; les ombres et la lumière orangée sont très présentes et donnent de l’ambiance à la scène.

photographe aérien

École primaire dans le village de Tsavo. L’ombre et la lumière de cette photo sont superbes. Le cadrage diagonal donne du relief à la scène. Il est toujours difficile d’atteindre ces moments magiques où la lumière est parfaite ; il faut vérifier constamment la météo et surtout savoir attendre le bon moment pour décoller. Décollage trop tôt ou trop tard et toute la magie s’envole. Le matin où j’ai pris cette scène il a fallu se rendre à l’avion au lever du jour et préparer tout le matériel et l’aéronef pour un décollage à 7 :00. Les enfants venaient d’arriver à l’école et prenaient leur rang à l’extérieur. Ma lentille 300 mm F 2.8 et mon boitier Canon 1DS Mark 3 ont permis d’immortaliser ce moment magique matinal.

photographe aérien

Moment extraordinaire de l’expédition… survol d’un voilier de flamands roses au-dessus des mangroves du lac Magadi tout près de la frontière avec la Tanzanie. Les flamands roses se reproduisent à quelques endroits privilégiés sur terre et celui-ci en est un. Encore une fois les ombres sont magnifiques et la lumière juste bien placée pour bien mettre en évidence le rose du plumage.

photographe aérien

Parlant d’ombre voici l’ombre de mon avion sur des Masais prenant leur bain tout près d’Amboseli. La difficulté pour la prise de cette photo est la netteté de l’image avec la lentille 300 mm. Pour ce faire il faut avoir une vitesse d’obturation minimale de 1/500 de secondes ce qui est le défi majeur avec ce type de lentille. Le résultat est quand même exceptionnel regardez la joie de ces 4 gardiens de troupeaux.

photographe aérien

Satisfaction du travail bien fait. Quelle joie de retrouver la terre ferme après 4 heures de recherche de trésors vus du ciel. L’aéronef utilisé est un AIRCAM bimoteurs ; superbe machine donnant beaucoup de latitude pour le travail en photographie aérienne. Les ailes et les moteurs arrière donnent pleine visibilité pour la prise de vue. À ma gauche mon copain Aviateur Alexis Peltier et à ma droite notre gardien d’avion Massai. Ce qui m’a le plus surpris à l’arrivée de ce gardien c’est que attaché à sa ceinture en pleine brousse il avait un cellulaire et oui un bon vieux cellulaire.

photographe aérien

Préparation avant-vol pour une expédition photos au-dessus du parc national Tsavo. Ce parc a été créé pour protéger les animaux des braconniers surtout et des gardiens de patrouille à chaque jour. J’ai enfilé mon uniforme de vol car en altitude il fait froid ( la température de l’air baisse de 2 degrés par 300 mètres d’altitude ) et parce que le cockpit n’est pas fermé il faut porter des lunettes de vol comme au début de l’aviation. Alexis va revêtir le sien dans quelques instants. Remarquez les moteurs arrière et les gros pneus Toundras permettant des atterrissages partout dans la brousse.